Le Viager occupé, une transaction où chacun trouve son compte

viager

Le quotidien des seniors est parfois difficile financièrement. La retraite de Françoise n’est pas très importante et il lui arrivait de tirer le diable par la queue. Aujourd’hui, avec la vente de sa maison en Viager, Françoise s’est donné les moyens de rester chez elle en augmentant ses revenus. Elle touche une rente mensuelle qui lui a permis d’engager une aide à domicile qui lui facilite la vie. Le capital issu de cette vente viagère, appelé bouquet, a, quant à lui, été placé sur un placement sûr et lui permet de concrétiser les voyages dont elle rêvait.

L’acheteur de la maison de Françoise n’en était pas à sa première transaction de viager, il trouve le viager très satisfaisant et suffisamment liquide car il revend souvent son bien avant le décès du crédirentier.

Lors d’une vente en viager, le crédirentier doit déclarer son nouveau revenu aux impôts. Entre 60 et 69, il aura 60% d’abattement fiscal et 70% après cet âge. Il peut donc être intéressant de patienter un peu pour avoir la meilleure imposition.

Répondre