Que faire lorsque notre vue baisse ?

newyork-Armani-Times-Square-615-05

Après 40 ans, il est fréquent que la vue baisse. Et cela est encore plus le cas après 60 ans. Alors, lorsque la vue baisse dangereusement, que faire ?

 

Pour débuter, il faut bien évidemment tester sa vue. En effet, il est facile de prendre conscience que sa vue est en train de baisser mais des tests s’imposent pour savoir exactement quelle est la pathologie. Le plus simple est, bien entendu, d’aller voir un médecin mais d’autres solutions existent.

En effet, des tests sont disponibles gratuitement sur Internet, par exemple sur essilor.com, afin de tester si l’on est myope ou hypermétrope, si l’on voit bien de loin, de près, si l’on est astigmate ou encore, si les couleurs sont bien perçues, grâce au test d’Ishihara. De nombreuses applications mobiles existent aussi, le plus souvent gratuites, pour tester sa vue très facilement.

Une fois que le « problème » est identifié, il faudra donc se rendre chez un spécialiste qui pourra vous prescrire des lunettes. Il pourra alors s’agir de lunettes de repos, pour voir la TV, pour lire, ou pour rester sur l’ordinateur par exemple, ou des lunettes correctrices dans le cas de myopie par exemple.

Mais ce n’est pas tout et des opérations chirurgicales existent, notamment au laser, et permettent une correction pérenne dans le temps, et évitent de devoir porter des lunettes ou des lentilles.

Egalement à noter, certaines actions du quotidien peuvent ralentir la baisse de la vue à commencer par l’arrêt de la cigarette, qui peut avoir une mauvaise influence sur le vieillissement de la rétine. De plus, des médicaments existent contre la DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l’âge.  Les compléments alimentaires, pris en charge par la sécurité sociale, sont aussi utiles… D’autres solutions existent des collyres pour lutter contre le glaucome chronique…

Dans tous les cas, si votre vue baisse d’un coup, sans prévenir, et que vous avez l’impression de « perdre » la vue complètement, n’attendez pas et filez chez un spécialiste, cela peut être dû à une maladie ou à une dégénérescence de la cornée !