A la retraite, où se loger ?

MAison

Le passage à la retraite s’accompagne bien souvent d’un changement de domicile, pour plus de confort, plus de sécurité… Avec toutes les options disponibles de nos jours, comment bien choisir ?

Pour commencer, comme leur nom l’indique, les maisons de retraite sont bien évidemment le choix privilégié, même s’il faut bien avoir conscience que les services proposés ne sont nécessaires qu’à partir d’un certain âge, au bas mot 75 ans, et si la famille a les moyens de pouvoir assumer ce coût (qui peut dépasser un confortable salaire mensuel). Confort, sécurité mais aussi calme et loisirs sont au menu des résidences de retraite, qui peuvent aussi se révéler de bons moyens pour les seniors de continuer à avoir une vie sociale.
Egalement à ne pas négliger, les résidences services seniors, apparues récemment, qui sont des logements très adaptés aux retraités puisqu’elles proposent des services à la personne à la carte, selon les besoins et envies. Leur emplacement, en général au cœur de la ville, permet au senior de pouvoir continuer à réaliser sans contrainte ces sorties quotidiennes comme faire ses courses ou aller au cinéma. Et il ne faut pas oublier que ces résidences sont très adaptées au vieillissement et ont la possibilité d’être aménagées avec, par exemple, une cuisine ouverte, des barres de maintien, des volets roulants… Et l’avantage principal par rapport à la maison de retraite reste une certaine autonomie et liberté pour le senior.
Egalement très connus, les EHPAD, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, sont tout simplement la forme d’institution pour personnes âgées la plus répandue en France. Ce sont des maisons de retraite médicalisées qui peuvent accueillir des seniors autonomes mais qui sont conçues pour les plus dépendants avec une flopée d’équipements adaptés et de personnel médical formé. L’avantage des EHPAD est qu’ils peuvent être publics et donc qu’ils peuvent coûter bien moins cher que les deux options vues précédemment.

Enfin, pourquoi ne pas sortir des sentiers battus et opter pour une nouvelle forme de logement comme, par exemple, la colocation entre seniors ? Egalement possible mais peu répandus en France, les logements intergénérationnels permettent aux Seniors de conserver leur indépendance mais d’être auprès de « jeunes » et, ainsi, de ne pas se sentir exclus par la société…. Et n’oublions pas aussi de mentionner les familles d’accueil, qui peuvent être une très belle option, à prix modique, à condition de tomber sur les bonnes personnes !